Revue Sainte Anne Mars 2017

mercredi, 01 mars 2017.


Éditorial par Richard L' Archer

Comment savoir?

Oui, comment savoir qu’un pape ou un président, un premier ministre, un cardinal, curé ou parent ou encore un éducateur soit choisi par Dieu pour être mis en autorité? C’est une question cruciale et grande comme le monde. Particulièrement, parce que les personnes en autorité ne sont pas nécessairement prêtes, humainement et spirituellement parlant, pour remplir leur tâche de service telle qu’elle leur a été confiée par Dieu.

Mon premier réflexe est donc de me référer à l’enseignement de Jésus. Lui, plus que nous tous, a été malmené par les autorités en place. Non seulement il nous enseigne la volonté de Dieu, mais il nous partage sa propre expérience de vie.

Lorsque Pilate lui dit: «Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir…» Jésus s’empresse de lui répondre: «Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, s’il ne t’avait été donné d’en haut».Par cette réponse, Jésus nous enseigne que le pouvoir vient d’en haut.

Peut-être avez-vous, comme moi, été confrontés à des gens en poste d’autorité qui ont pris des décisions majeures avec lesquelles vous n’étiez pas d’accord; des décisions qui allaient directement à l’encontre de votre perception de la réalité; des décisions qui brisaient même la vie, la vocation, votre propre ministère ou la mission d’autres personnes. Parfois même, seulement la personnalité de certaines personnes en poste d’autorité est suffisante pour nous rebuter. Que nous soyons d’accord ou pas avec la vision du pape François, je suis convaincu qu’il fut choisi par Dieu.

La différence avec Jésus, c’est que Jésus pouvait voir l’invisible. Il savait que le pouvoir de Pilate de le faire crucifier répondait à la mission que lui-même, Jésus, portait, c’est-à-dire aller jusqu’au bout de l’amour.

Seul Dieu a l’humilité nécessaire pour saisir l’incompréhensible. Cependant, nous pouvons et devons demander que Dieu nous partage cette humilité, afin de dépasser ce qui est apparent. Au risque d’en froisser quelques-uns, je partage avec vous ce que j’ai appris: dans l’Église catholique, si l’autorité en place se trompe, nous, en obéissant humblement et dans la miséricorde, nous ne pouvons pas nous tromper. Personnellement, j’y crois et j’y adhère.

 


Billets par Charles Duval

Supérieur provincial des Rédemptoristes

Le pape François

surpasse un footballeur étoile!

Et il y a des gens qui pensent que suivre Jésus c’est plate!

Saviez-vous que lorsque François a mis sa première photo sur Instagram en mars dernier, il a battu le record du footballeur David Beckham qui avait atteint le million de fans en 24 heures? Lui l’a fait en 12 heures. Et la photo qu’il a postée en était une de lui en prière.

J’aime notre pape et je ne crois pas être seul. Certains diraient que je suis partie prenante, mais ceux et celles qui me connaissent savent que je peux être objectif, même avec le pape.

La mission de tous les baptisés c’est d’être de petits christs dans le monde. Et je ne veux pas dire des sacripants, mais des hommes et des femmes, images de Dieu, adaptés à la réalité des humains d’aujourd’hui. L’évêque de Rome a la responsabilité d’être un chef de file dans ce sens-là et le pape François, quant à moi, y excelle.

Les uns disent, protégeons notre foi et restons entre catholiques, dans nos églises. Lui dit, sortez dans le monde et soyez des éléments actifs dans la société et le monde. D’autre disent c’est dangereux tous ces changements que vit notre monde. Lui nous dit, faites partie de ce changement et soyez la vie dans notre monde. Il y plonge lui-même avec toute la vigueur de ses quatre-vingts ans. Et ça marche!

 


Vénérable Alfred Pampalon par Richard L'Archer i.e. Dei

Alfred, obéissant à la manière

d’Alphonse

Peu importe l’époque dans laquelle il vit, un fondateur ou une fondatrice de communauté s’expose nécessairement aux critiques, aux calomnies, aux persécutions et aux trahisons. Le fondateur des Rédemptoristes avait donc subi ce sort, également réservé aux prophètes de l’Ancien Testament et à Jean-Baptiste, le dernier de ces prophètes. Aussi étonnant et triste que ce soit, ces persécutions viennent rarement des petites gens, mais plutôt des autorités en place. (...)


Capsule biblique par Richard L'Archer i.e. Dei

Parfaite transparence

Introduction et récapitulation

Nous voici donc entrés dans le Jardin d’Éden. Si vous avez à peu près mon âge, cela pourrait vous faire sourire en pensant, comme moi, au jeu d’échelles et de serpents. Mais attention! ce jeu ne fut pas inventé par l’Église pour en faire un instrument d’endoctrinement, il existait déjà environ 200 ans av. J-C., chez les Hindous et un autre peuple, les Sanscrits. Ces peuples s’en servaient aussi pour enseigner la morale et la vie spirituelle. À la suite de cette parenthèse, retournons dans notre Jardin d’Éden. (...)


Tranche de vie par Lucie Ricard

J’étais là.

Il y a plus de 30 ans, en 1984, Jean-PaulII devenait le premier pape à visiter le Canada. Et j’étais là. À 15 ans, originaire de la campagne charlevoisienne, je crois bien que c’est le voyage à Montréal qui m’avait intéressée, plus que le pape lui-même. Mais j’étais là. Et je dois admettre que même malgré moi, j’ai entendu et surtout reçu le message du pape en plein cœur. Ce message a, oui, dormi en moi pendant des années, mais s’est manifesté au moment opportun au cours des années qui ont suivi.  (...)


Retour en haut de la page