Revue Sainte Anne Juin 2018 Sommaire

Éditorial Juin 2018 par Lucie Ricard Rédactrice en chef

Juin… Jean Le baptiste…

Je me l’imagine toujours enfant, cheveux blonds, frisés, indisciplinés, accompagné d’un ou plusieurs agneaux. Puis je le vois plus vieux, la trentaine, les cheveux et la barbe rebelles, les yeux perçants qui voient plus loin que ce qu’il y a à voir… j’aime saint Jean Baptiste… je le trouve fascinant. Il n’était pas ce qu’on appelle aujourd’hui «politically correct», il prêchait en tenant des propos qui ne ménageaient pas toujours ses contemporains, mais tout ce qu’il disait venait, sans aucun doute possible, de son cœur, de sa foi. 

Il m’arrive à moi aussi de ne pas ménager certaines personnes dans mes propos, mais contrairement à Jean, mes mots ne sont pas toujours convictions venues du cœur… Des fois, je dis du mal pour faire mal. C’est, la plupart du temps, un mécanisme de défense envers des gens ou des situations qui me blessent, ce qui ne justifie en rien que je le fasse, comprenons-nous bien!

Les voies du Seigneur, on le sait, sont magnifiquement impénétrables… et elles nous bouleversent régulièrement, j’en suis la preuve vivante. Les prophètes existent encore, ils sont tout autour de nous, mais il est parfois ardu de les entendre. Les faux prophètes parlent souvent bien plus haut et fort et utilisent des moyens nombreux qui nous rejoignent de gré ou de force. En 2018, on les entend surtout sur les médias de masse ou les médias sociaux, et on entend leurs propos répercutés par l’écho de ceux et celles qui les entendent, mais ne les écoutent pas…

Les prophètes de 2018 parlent moins fort, mais avec des mots qui nous parlent à nous. Ils se font la voix de Dieu pour nous en propre. Et il arrive que ces mots-là nous dérangent, nous indisposent, nous fassent peur aussi. Souvent parce que ces paroles signifient changement… ou quitter la majorité. Moi, habituellement, la bonne voix, celle qui s’adresse vraiment à moi à travers mon cœur de baptisée, je la reconnais parce qu’elle est accompagnée d’un très perceptible souffle de l’esprit, un petit frisson sur la nuque et dans le cœur. Écoutons bien… Dieu nous parle, nous répond, à travers la voix des prophètes modernes.

Dans ce numéro de juin, les textes et mots de nos collaborateurs vous rappelleront l’importance de notre baptême, nous vous présentons la Jordanie et le Jourdain de Jean Le baptiste, nous lisons le pape François qui parle de baptême et bien plus.

Bonne lecture et que Dieu vous bénisse,

Lucie