Départ des Ursulines

Départ des Ursulines

Depuis le 18 septembre 2018, une cinquantaine d’ursulines quittent leur monastère du Vieux-Québec et emménagent dans une résidence de Beauport. Les religieuses, qui habitent ce monastère fondé par sainte Marie de l’Incarnation, déménagent dans une nouvelle résidence, mieux adaptée à une clientèle vieillissante, les Jardins d’Évangéline.

« Devant la réalité, nous en sommes arrivées à une seule possibilité : si on veut des soins de santé jusqu’à la fin, si on veut être en sécurité, si on veut être libérées de l’administration et de la gestion, il fallait nécessairement penser à quitter la maison », explique sœur Cécile Dionne, supérieure générale des Ursulines de l’Union canadienne.

« Ça n’a pas été simple… Mais en même temps, on a préparé une démarche spirituelle, pour revoir avec nos sœurs, dans leur vie, tous les détachements, tous les passages qu’elles avaient vécus, et leur faire découvrir comment ces changements ont été heureux, ont été des sources de vie pour elles. »

 

Photo :

Sœur Cécile Dionne, supérieure générale des ursulines de l’Union canadienne, sœur Céline Bergeron, supérieure d’une communauté locale à l’intérieur du monastère des ursulines dans le Vieux-Québec, et sœur Pauline Duchesne, présidente du Conseil de gestion. Juin 2018. (Présence/Philippe Vaillancourt)