INFORMATIONS
Vous pouvez suivre une messe le dimanche à 8h30 et du lundi au samedi à 6h30  : 
- EN DIRECT sur notre site web

Horaires des messes

 

Horaires des sites

 

Selon les saisons de l'année Voir l'horaire complet

Nouvelles du sanctuaire

 

Faire Un don

C’est bien connu, si le Sanctuaire est ce qu’il est, c’est grâce à la Bonne Sainte Anne et grâce à la générosité des pèlerins.

Faire un don

Découvrir

 

Le Sanctuaire

Peintures, mosaïques, vitraux, sculptures sur pierre et sur bois révèlent admirablement l’extraordinaire histoire du Sanctuaire et le rôle qu’il continue de jouer dans la foi de notre peuple.

Découvrir le Sanctuaire

Sainte Anne

La vie de sainte Anne fascine depuis des millénaires. Découvrez son histoire, sa dévotion dans le monde, ses reliques et les miracles qui ont eu lieu à Sainte-Anne-de-Beaupré.

En apprendre plus sur Sainte-Anne

Revue Sainte Anne

 

Juin 2020
Éditorial

Dans la nuit, nos prières...

Véritable marathon, la crise engendrée par la pandémie de la COVID-19, nous épuise et révèle beaucoup nos misères. Depuis plusieurs mois, la vie est mise en confinement. Pour enrayer la propagation du virus, nos dirigeants parient sur l’avenir en se basant sur des incertitudes. Cela n’est pas sans faire craindre à de lourdes conséquences. L’isolement met une barrière au virus, mais détruit aussi nos points de repère, notre tissu familial et social. Cela accentue l’invisible de la souffrance et de l’anxiété.COVID-19 change nos vies, la bouscule et malheureusement parfois la brise. Confinés chez nous, nous regardons, impuissants et anxieux, ce virus se répandre et faire des victimes.

Jean-Claude Filteau

Il a fait siennes nos douleurs

Au point de départ, il y a une question qui me trottait dans la tête depuis un certain temps. J’ai 81 ans. Pourquoi le Christ en adoptant la condition humaine n’a pas osé vieillir? L’éternelle maturité bienheureuse de Dieu aurait-elle pu s’incarner dans un Christ, vrai Dieu et vrai homme, mourant âgé, abandonné dans la misère, dans la saleté d’une chambre du quartier Saint-Roch avec la seule visite de Gilles Kègle? Le salut du monde n’en n’aurait-il pas moins été assuré? Et que dire, aujourd’hui, des reportages télévisés qui nous présentent les conditions misérables des personnes âgées mourant du coronavirus, et dont nous ne soupçonnions même pas l’état de certaines institutions qui les hébergent? Le Christ ne pourrait-il pas être l’un d’eux?